Photo introduction

Visite inter régimentaire du vendredi 4 novembre 2016 au 4e RE de Castelnaudary

A l'invitation de l'épouse du chef de corps du 4e RE, à la suite de leur visite de Castres au mois de mars dernier, nous nous sommes rendus à Castelnaudary ce vendredi 4 novembre. Nous y avons non seulement retrouvé nos voisines épouses de légionnaires mais également les épouses du 3e RPIMA de Carcassonne.

Nous avons commencé notre journée par une visite culturelle de l'abbaye de Saint Papoul située à quelques kilomètres de Castelnaudary. Une guide nous a fait découvrir ce joyau de l'art roman ainsi que l'histoire pas banale de saint Papoul.Cliquez sur les photos pour les agrandir

Img 2387

Fondée au VIIIe siècle, cette abbaye eut un rayonnement très important tout au long du Moyen-Age. Saint Papoul est un prêtre martyr du IIIe siècle. Saint Sernin premier évêque de Toulouse l'aurait envoyé en mission pour évangéliser le Lauragais. Les habitants de la région l'auraient attaqué et auraient découpé son crâne. Pourtant de façon miraculeuse, il était toujours vivant. C'est ainsi qu'on le voit représenté dans l'église de l'abbaye tenant la calotte de son crâne dans ses mains. Rapidement devenu lieu de pèlerinage, l'église abbatiale est érigée cathédrale ce qu'elle restera jusqu'à la Révolution.Img 2412Notre visite a débuté par la découverte du ravissant cloître érigé au début du XIVe siècle. Il comporte une série d'arcades retombant sur des colonnettes jumelées en briquettes repassées à la chaux pour imiter la pierre. Sur les chapiteaux des colonnes nous avons pu admirer de riches sculptures aux motifs végétaux ou animaliers.

Img 2388Img 2390 Img 2391 Img 2392 Img 2393 Img 2394 Img 2396 Img 2397 

Img 2399Img 2402Img 2404Img 2406Img 2407Img 2409

Img 2414Img 2415Img 2416Img 2417Nous nous sommes ensuite rendues dans la salle capitulaire où la guide nous a montré des trappes conduisant à des caves malheureusement inondables. Cette salle fait office de sacristie car l'église abbatiale est toujours en fonctionnement et normalement ne se visite pas.

Img 2419Img 2422Img 2423Img 2425Img 2426Img 2430

Nous avons découvert une église surprenante, romane pour les murs mais complètement baroque dans sa décoration après un remaniement au début du XVIIIe.

Img 2437Img 2440Img 2441Img 2442Img 2444Img 2445Img 2446Img 2451Img 2454Img 2455Img 2460Img 2461Img 2462Img 2463Img 2464Img 2470Img 2474Img 2475

A l'extérieur nous avons pu admirer les "modillons" (élément d'architecture qui sert à soutenir une corniche) attribués au maître de Cabestany, remarquable sculpteur du XIIe siècle. Deux d'entre eux sont historiés, l'un représente "Daniel dans la fosse aux lions" , l'autre" le châtiment des babyloniens" dont on peut étudier des moulages dans la salle de réfectoire à une hauteur plus propice.

Img 2480

La toiture d'une de la nef et d'une dès travée est également un ensemble architectural unique car il est constitué de dalles de pierres sculptées.

Img 2483Img 2484Img 2486Img 2488Img 2492Img 2493Img 2495Img 2496Img 2497Img 2498Img 2500Img 2502Img 2504Img 2505Img 2509Cette visite nous ayant mise en appétit, nous nous sommes ensuite retrouvées au château des Cheminières, le mess du 4e RE. Après un sympathique apéritif et un tour dans les magnifiques salles du château, nous nous sommes attablées en mélangeant les régiments afin de mieux faire connaissance.Img 2510Img 2514Img 2516Img 2517Img 2519Img 2520Img 2521Img 2522Img 2523Img 2524Img 2525Img 2528Img 2531Img 2532Img 2533Img 2534Img 2535Img 2536Img 2539

Après un délicieux et réconfortant déjeuner, les plus téméraires se sont rendues sous la pluie dans le parc du château où une zone a spécialement été aménagée en parcours de paint-ball. A l'issue d'une courte instruction et du rappel des règles élémentaires de sécurité, nous avons fini de nous équiper.

Divisées en deux équipes nous devions ramener le fanion de l'équipe adverse pour remporter la manche.

Img 2541Img 2545Img 2548Img 2557Img 2577Img 2578Img 2579Img 2580Img 2581Img 2582

Après deux manches très disputées et drôles malgré quelques tirs assez douloureux, il était déjà l'heure de rendre notre équipement et de rentrer à Castres.

Texte Laure DANIGO ,Photos Liliane SALLES

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau