TRADITIONS

 

 

 TRADITIONS DE  L'ARME

 

                  INFANTERIE DE MARINE

 

 

Hymne de l'Infanterie de Marine

 

 

                                                                         TEXTE       hymne infanterie de marine.doc

  " LES MARSOUINS" surnom des soldats de l'Infanterie de Marine

Au 19eme siècle les marins s'occupaient de la manœuvre des bâtiments et le service des armes (protection du navire et débarquement) était fait par des troupes spécialisées l'infanterie de marine. En 1856 la marine décida de former sa propre protection "fusiliers marins" donc les fantassins de marine laissèrent leur place et n'utilisèrent  les bateaux que pour rejoindre leur affectation sur les territoires d'outre-mer.

N'étant plus que passagers ils n'aidèrent plus les marins aux manœuvres et les matelots par railleries les comparèrent à ces cétacés les "marsouins" accoutumés à suivre les bâtiments en dilettante

LES COULEURS

Le bleu et le rouge qui se trouvaient sur les tenues de l'infanterie de marine de l'époque

LE SAINT PATRON

Contrairement aux autres armes l'infanterie de Marine n'a pas de saint patron mais DIEU lui-même

                           "Et au nom de Dieu vive la coloniale"  CRI DE RALLIEMENT


L'expression "Et au nom de Dieu, vive la Coloniale", que lancent marsouins parachutistes du régiment  lors de toute cérémonie pour fêter les évènements de l'Arme, est célèbre. Ce cri de raliement trouve son origine, au début du XXème siècle, lorsque Charles de Foucault, isolé parmi des tribus rebelles depuis plusieurs semaines, vit une colonne de secours composée d'une compagnie de coloniaux. Il tombe à genoux, les mains jointes et adresse au ciel cette prière : " Au nom de Dieu, vive la coloniale ", soulagé de voir ses sauveurs.

FETE DE L'ARME

le 31août et le 1 septembre lesmarsouins parachutistes du 8 commémorent les combats de Bazeilles (1870)ou une poignée de marsouins de la Division Bleue ont tenu tête au 15eme Régiment bavarois jusqu'à l'épuisement total de leurs munitions .La dernière cartouche fût tirée par le capitaine AUBERT sous les yeux du commandant LAMBERT scène représentée sur le tableau  d'Alphonse de Neuville peint en 1873, intitulé "la dernière cartouche".

La maison de la dernière cartouche aujourd'hui

LA CRAVATE NOIRE

 
Aujourd'hui commune à toute l'armée de terre, elle est un objet vestimentaire de tradition dans les Troupes de Marine. Un usage veut que la cravate des Troupes de Marine soit noire depuis les combats de Bazeilles, en signe de deuil et en souvenir des camarades tombés sans avoir pu remporter la victoire .

Complément LES TROUPES DE MARINE

________________________________________

 TRADITIONS PARACHUTISTES

 SAINT MICHEL

 

  29 Septembre  fête de la Saint Michel "Chef des armées célestes" et "Patron des Parachutistes"

 

 

Saint Michel fut invoqué : d'abord par quelques parachutistes de la France Libre, puis en la cathédrale de Bône avant le départ des premiers parachutistes pour l'Indochine, le père Mulson était à l'état-major de la demi-brigade de Marche Parachutiste, et le père Jego, l'aumônier du 3 ème bataillon du 1er régiment de chasseurs Parachutistes, qui embarqua à Bône, le 23 décembre 1946.

 

 

 

 La première cérémonie officielle en l’honneur de l’archange a eu lieu le 13 juin 1948, en l’église cathédrale de Hanoï, sous la présidence de l’évêque et en présence du colonel commandant les TAP du Tonkin, du conseiller de la République pour le Tonkin et du général commandant les troupes françaises de l’Indochine Nord. 

 

                        " ET PAR SAINT MICHEL VIVE LES PARAS "  cri de ralliement des paras