DÉCEMBRE 2013

Sans

 

Le chef de bataillon Hélie DENOIX de SAINT-MARC  a quitté ce monde le 26 août 2013. C'était un  grand soldat, glorieux, brillant  et discret qui est allé jusqu'au bout de ses convictions.

Résistant à 19 ans, il est dénoncé puis déporté à Buchenwald. Il s'en tire par miracle. Il entre à Saint-Cyr après la guerre, choisit la Légion Etrangère et fait deux séjours en Indochine. Il gardera un profond traumatisme de son premier séjour, ayant dû, sur ordre abandonner ses partisans indochinois aux communistes. Ils seront tous massacrés.

En Algérie il commande le 1ier REP et participe au putsch des généraux en avril 1961, ne voulant pas abandonner les harkis comme on lui avait fait abandonner ses  vietnamiens. Il sera jugé et purgera 5 années de forteresse.

A sa libération il fait carrière dans l'industrie. En 1988, poussé par un de ses petits neveux il écrira plusieurs ouvrages remarquables dont "Les champs de braises" pour ne citer que celui-là.

Homme d'honneur, officier atypique titulaire de 13 citations il est fait grand croix de la Légion d'honneur en 2011.

Ce texte: "Que dire à un jeune de 20 ans" est de lui et reste terriblement d'actualité

CLIQUEZ ICI que-dire-a-un-jeune-de-20-ans-1.pdf que-dire-a-un-jeune-de-20-ans-1.pdf

 

ADC(er) Jacques ANTOINE 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau