Le 13ème régiment de dragons parachutistes au quartier FAYOLLE

19540200 pre sentation etendard recrues lcl roland ces du serech4 1
Recréé le 1er octobre 1952, le 13ème régiment de dragons devient parachutiste et est affecté comme régiment de chars de la 25ème Division d'Infanterie Aéroportée (DIAP). Basé au quartier FAYOLLE et au quartier DROUOT, à Castres. Il est équipé de chars américains SHERMAN – M4, puis de PERSHING – M26 (en octobre 1953) et des tous nouveaux engins français AMX 13 (dès juin 1953). Il s’entraine au terrain du Causse (à 6 km des Quartiers).
Le 6 Juin 1953, le régiment reçoit son étendard, lors d’une prise d'armes au terrain du Causse, en présence des autorités civiles et militaires et de ses anciens menés par M. JALLOT, ancien de 14/18, président de « l'Amicale des anciens combattants du 13ème Dragons », en présence de M. PARIS (également ancien de 14/18) et de MM. LOISEAU et VERNERET pour 39/45. 
Après la revue des troupes par le général de corps d'armée JOUSSE, commandant la 5ème Région militaire, accompagné du général de brigade NOIRET, commandant la 25ème DIAP, le Président JALLOT remet symboliquement l'étendard au général JOUSSE qui le confie au lieutenant-colonel Maurice ROLAND, 1er chef de corps du 13ème régiment de dragons parachutistes, qui le remet au lieutenant NOEL, porte étendard.
Les chars SHERMAN – M4 et les véhicules à roues, ainsi que des éléments à pied défilent ensuite devant leur étendard et les autorités.

L’AFN
Le 7 septembre 1955, il abandonne son matériel lourd, perçoit des AM-M8 et des jeeps HOTCHKISS et fait mouvement sur l'Algérie aux ordres du Colonel Eric AUDEMARD d'ALANCON laissant le 1er Escadron en base arrière à Castres.
Mis à la disposition de la 27ème Division d'Infanterie Alpine, il s'installe en Kabylie, à Palestro, Dra-el-Mizan, El Asnam et Oued d'Aïssi, puis, plus tard, à Azazga, Freha, Tamda et Cheurfa...
Le 1er Escadron, resté à Castres, rejoint le régiment le 10 juin 1956 et devient 4ème Escadron à pied, les autres étant renumérotés en 1er, 2ème et 3ème Escadrons.
En 1957, le régiment commémorera, le 18 mai, le centenaire de la création des Dragons de l'Impératrice du Second Empire et le 14 juillet de cette même année, une partie du régiment défilera à Paris derrière son étendard.
Le 1er octobre, le régiment est intégré à la 10ème Division Parachutiste, commandé par le Général Massu. En novembre 1958, le régiment perçoit ses FERRET, petites automitrailleuses très adaptées aux combats de pacification qu’il mène contre les rebelles en Grande Kabylie, tout en conduisant une action sociale exemplaire.
Le 22 avril 1959, le lieutenant-colonel POTTIER, chef de corps, par téléphone, convie Son Altesse Impériale la Princesse ALIX NAPOLEON à devenir marraine des « Dragons de l'Impératrice » et l’invite à assister à la Saint-Georges le lendemain. 
Elle accepte immédiatement de grand cœur et le 23 avril, en présence du général GILLES, commandant les troupes aéroportées en Algérie, du général GRACIEUX, commandant la 10ème division parachutiste (à laquelle le 13 appartenait) et le général FAURE, commandant la 27ème Division d’infanterie Alpine (à laquelle il était détaché), renouant avec la cérémonie de 1857 sur le Champ de Mars devant l’Impératrice Eugénie, le 13ème régiment de dragons parachutistes est présenté à sa Marraine sur la DZ de Fréha lors d’une cérémonie où, les Fellagha ayant piégé la zone, elle connaitra un baptême du sang où le sous-lieutenant STOLZ est tué sur le coup et plusieurs dragons blessés.
Un an plus tard, le 24 septembre 1960, lors d’une émouvante prise d’armes en présence du général commandant la zone Est algérois (ZEA), dans la petite ville d’Azazga, après cinq années passées en Grande Kabylie – berceau de la rébellion -, où il n’a ménagé ni sa peine ni son sang dans sa besogne quotidienne, le 13ème régiment de dragons parachutistes fait ses adieux à un secteur d’Algérie où il s’est tant investi. L’émotion est intense ! Tous, Européens et autochtones, savent ce qu’ils doivent aux dragons du 13. 
Une page de l’histoire du régiment se tourne.
En effet, pendant ces années, les paras du 13ème RDP ont rempli une bien délicate mission. 
Celle-ci a d’abord consisté à poursuivre implacablement les bandes rebelles implantées dans les djebels et à détruire systématiquement l’organisation politico-administrative du FLN : ils ont neutralisé près de 800 rebelles, récupéré 400 armes au cours de milliers de patrouilles et d’embuscades de jour et de nuit, tant à pied qu’en blindés. 
Parallèlement, leur œuvre quotidienne de pacification a permis de scolariser 1.300 élèves, de soigner des milliers de personnes, de construire des centaines de mètres carrés au profits des 10.000 hommes, femmes et enfants du douar Zekri, du village d’Oumzizou, de l’Hendou, d’Iril-Bouzel, qu’ils ont successivement ralliés et défendus. 

En quittant la Kabylie, à l’automne 1960, le régiment rejoint la 10ème DP et se réorganise en 4 escadrons de 2 pelotons de FERRET et 2 pelotons portés pour devenir régiment de réserve générale.
Deux ans plus tard, suite au terme des opérations, il rentre à Castres le 25 août 1962 où il est réduit à trois escadrons et un ECS.
Durant la guerre d'Algérie, le régiment aura perdu 3 officiers, 15 sous-officiers et 66 dragons et aura eu 365 blessés.

19530606 2 pa creation 13rdp revue gb noiret19530606 3 pa creation 13rdp pre sentation e tendard gca jousse remis par anciens du 13erd19530606 5 pa creation 13rdp remise etendard lcl roland19540601 1 passcom rolan dalancon19530606 7 pa creation 13rdp defile19530606 12 pa creation 13rdp defile autorite s19530606 8 pa creation 13rdp defile chars m4 sherman19530606 11 pa creation 13rdp defile chars m4 sherman19540601 7 passcom rolan dalancon x1319540601 6 passcom rolan dalancon m26 pershing19530606 10 pa creation 13rdp defile chars m4 sherman19540200 pre sentation etendard recrues lcl roland ces du serech2Fond à droite batiment actuel de la 3

19540200 pre sentation etendard recrues lcl roland ces du serech1Entrée du quartier Fayolle

19540200 pre sentation etendard recrues lcl roland ces du serech319540929 messe st michel quartier fayolleVue qui aujourd'hui serait prise de l'ordinaire

19540200 pre sentation etendard recrues lcl roland ces du serech519530000 embqt sur box car19530000 j52toucan19530000 sauts para formation des sticks19530000 sauts para inspection19530000 1 saut trn du causseSaut sur le Causse19550714 1 parmes castres14 juillet Boulevard des Lices 19550714 2 parmes castres19550714 3 parmes castres19550714 4 parmes castres mdl mellira m26 pershingLe CO existait déjà avec son siege Boulevard docteurs Aribat 19541225 1 theatre castresBalcon du théâtre l'ODEON pres de la mairie

19541225 2 theatre castres

13ème RDP, régiment interarmes de renseignement
Le 1er Juillet 1963, par décision du général LE PULLOCH, CEMAT, le 13ème RDP est transformé en « régiment de recherche à participation interarmes ». La 7ème Compagnie commando (compagnie expérimentale de renseignement à longue distance créée en 1960) lui est incorporée et ses cadres, anciens des GCMA d'Indochine comme ceux venus du 11ème bataillon de choc (dissous an décembre 1963) lui apporteront leurs connaissances de l’action spéciale avec ses procédures de vie sur les arrières comme en radiographie et codage des messages.

Le 5 juillet 1963, il reçoit l'ordre de s'installer à Dieuze en Lorraine 

Imgres 1http://amicale-13-rdp.org/index.php?lang=fr

Nous remercions le président de l'Amicale du 13 RDP le général de division (2s) Georges LEBEL  pour l'historique  du 13 à Castres et les photos

Commentaires (2)

1. SAINT-REMY 17/05/2016

Au 13 en 1967-68

2. amalvit 16/05/2016

Merci JD pour cette partie "secrète" du Quartier Fayolle
On ne sait pas tout et grâce à toi on en apprend tous les jours ce qui m'oblige à mettre le site du 8 en favoris
vive les PARAS du 8 et du 13 maintenant que je sais que j'ai foulé leurs pas sur la place d'armes de castres

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau