BLAGUES

 

C'est un gars qui est invité à une grande réception.
Une heure après le début de la soirée, il va aux toilettes. Il remarque que le gars qui pisse à côté de lui a deux jets.
- C'est quoi....?
- Ah ça mon p'tit jeune c'est une blessure de guerre...
Une heure plus tard, il revient aux toilettes publiques et voit un autre gars à côté, mais lui il a trois jets de pipi.
- C'est quoi, les trois jets?
- Ça c'est une vieille blessure de guerre de 1930.
Encore, une heure après, il y retourne et voit un autre mec qui a quinze jets de pipi. Il demande:
- C'est une vieille blessure de guerre, vous aussi?
- Non, c'est juste que je suis trop saoul pour baisser ma fermeture éclair...

____________________________________________

Un médecin para colo du 8 en coopération en Afrique   dit à son collaborateur Mamadou : 

 Écoute, Mamadou , demain, je vais à la chasse, mais je ne veux pas fermer l’infirmerie, 
 alors tu t'occuperas des patients qui viendront. 
D'accord, docteur, répond Mamadou ; 
Le docteur va à la chasse et le lendemain, il demande à son assistant : 

Alors, comment s'est passée ta journée ? 
 Mamadou explique qu'il a eu 3 patients. 
 - Le premier avait une migraine et je lui ai donné de l'aspirine. 
- Très bien, Mamadou, et le 2ème ? 
 - Le 2ème avait des brûlures d'estomac, je lui ai donné du Mallox, Patron. 
 - Bravo! Bravo, tu es un vrai pro, Mamadou. 
Et, le 3ème ? 
 - Bien, j'étais assis et d'un coup sec la porte s'est ouverte. 
 Une femme est entrée comme une furie. 
 Elle s'est déshabillée complètement, elle s'est couchée sur la table d'examen et elle m'a crié : 
 - « Aidez - moi ! Cela fait 5 ans que je n'ai pas vu un homme ! » 

Plutôt inquiet, le médecin demande : 
- Et, qu'est-ce que tu as fait, Mamadou ? 
- Je lui ai mis des gouttes dans les yeux . . . . 

__________________________________________________

Un Colonel sur la fin de sa carrière, reçoit une nouvelle secrétaire toute jeune et pimpante.

Un beau matin comme il lui dicte le courrier, la mignonne s'aperçoit que l'officier supérieur à sa braguette ouverte.

-Elle rougit, ne sachant comment l'informer de sa tenue négligée puis, soudain, elle a une idée.

" Colonel, dit-elle, la porte de la guérite est ouverte..."

Plongé dans la concentration requise par l'importance du courrier auquel il doit répondre,

- Le Colonel entend la belle enfant, mais ne saisit pas la portée de sa remarque.

Cependant, en fin de matinée, son regard tombe sur le corps du délit  (! !) et, tout à coup, la lumière se fait !

- Tout gaillard, souriant de sa relative infortune, il appelle sa jeune secrétaire sur l'interphone et lui dit, finaud :

" Mademoiselle, ce matin, quand vous avez mentionné cette guérite dont la porte était ouverte...n'auriez-vous pas également remarqué une sentinelle au garde-à-vous ? "

" Non colonel, rétorque la belle enfant.

- Tout ce que j'ai vu, c'est un ancien combattant assis sur deux vieux sacs à paquetage.

 

______________________________________________________________________________________________________________ 

L’armée française avait un excédent d'hommes et a offert un programme d’incitation à la retraite.

L’armée a promis à tous les volontaires désirant prendre leur retraite une somme de 200 F pour chaque centimètre mesuré en ligne droite entre deux points différents du corps. Chaque militaire pouvait choisir quelles parties du corps il pouvait utiliser pour déterminer le montant de la prime.

Le premier candidat demanda que la distance entre le dessus de sa tête et le bout de ses orteils soit utilisée.

Comme il mesurait 1m80, il a obtenu une prime de 36 000 F.

Le deuxième candidat, un peu plus rusé, demanda d'être mesuré du bout de ses bras levés au-dessus de sa tête au bout de ses orteils.

Il obtint 46.000 F.

Le troisième candidat, un vieux colonial parachutiste prénommé Jean Marc qui en avait vu plus d'une, demanda à être mesuré du bout de son pénis jusqu'à ses testicules ! On lui recommanda de reconsidérer la situation, soulignant les montants avantageux que les deux premiers candidats avaient reçus.

Mais le vieux para insista et on respecta son choix à condition que la mesure soit prise par un médecin militaire.

Le médecin militaire arriva et demanda au para-colo de baisser son pantalon, ce qu'il fit.

Le médecin plaça le ruban à mesurer sur le bout du pénis du sergent-major et procéda vers l'arrière.

« Mon Dieu ! dit le médecin, mais où sont vos testicules ? »

Le vieux para-colo répondit calmement : «  Dans le djebel en Algérie ! »

_______________________________________________________________________

L'intelligence,c'est comme le parachute:quand on n'en a pas,on s'ecrase

                                                                Pierre Desproges

______________________

L'esprit c'est comme les parachutes,ça ne fonctionne que lorsque c'est ouvert

                                                                Pierre Dac

______________________

De notre notre spécialiste matériel para

"Si d'aventure vos deux parachutes venaient à ne pas s'ouvrir ou à se mettre en torche,déglutissez trois fois ou sucez un bonbon à la menthe afin d'éviter une surdité passagère"

_______________________

 Principe de base du parachutisme :
Quand tu fais de la chute libre, tant que tu vois les vaches comme des fourmis,
il n'y a pas de danger
Quand tu commences à voir les vaches comme des vaches, il est temps d'ouvrir ton
parachute...
Et quand tu vois les fourmis comme des vaches... Il est trop tard!

______________________

c'est à l'ETAP que ça se passe: un garçon de ferme un peu benêt va faire son
premier saut en PARACHUTE. Le sergent lui fait les dernières recommandations
avant le grand saut dans le vide:
- Tu vas sauter en automatique. C'est à dire que l'ouverture de ton PARACHUTE
dorsal sera automatique lorsque tu sauteras hors de l'avion.
Cependant, si rien ne se passe, tu tireras la poignée de ton PARACHUTE ventral
et tout ira bien. Une fois que tu auras atterrit, un camion passera te prendre
pour te ramener à la base.
Alors la recrue respire un bon coup et se lance dans le vide. Mais au bout de 10
secondes, aucun PARACHUTE ne s'est ouvert. Alors le gars tire la poignée de son
ventral, mais là encore, rien ne se passe. La malédiction quoi. Forcément, le
gars regarde le sol arriver à vitesse grand V et il se dit:
- Ouais. Au train où vont les choses, vous allez voir que le camion de ramassage
ne sera pas là lui non plus.

_______________________

Le sergent d'une compagnie de parachutistes avertit les nouveaux : " Le réglement m'oblige à vous signaler que la proportion des accidents mortels est de un pour mille... De toute façon cela ne vous concerne pas puisque vous n'etes que trente! "

______________________

C'est un parachutiste en plein exercice de camouflage en forêt. Le para qui s'est déguisé en tronc d'arbre, à soudainement abandonné son poste à un moment crucial des manoeuvres. Le sergent l'engueule un bon moment et lui demande pourquoi il a quitté son poste. Il lui dit :
- Espèce de sagouin ! Tu te rends compte que tu as mis en danger non seulement ta vie mais aussi celle de tous tes copains de la compagnie. Au combat, l'ennemi nous découvrait tous par ta faute. As-tu une explication pour ta conduite ?
- Oui sergent, Autant je n'ai pas bougé d'un poil quand un couple de pigeons m'a pris pour cible. Autant je n'ai rien dit et je suis resté immobile quand j'ai vu un sergent ramper à mes pieds... Mais quand ces deux écureuils sont rentrés dans mon pantalon et que j'en ai entendu un dire :
- Mangeons en une toute de suite et gardons l'autre pour cet hiver j'ai craqué !

________________________ 

Je vais vous expliquer comment attraper un crocodile. Il vous faut :

1 boite d'allumettes vide, 1 paire de pinces à épiler, 1 paire de jumelles.

Voilà comment on s'y prend :

- Vous regardez le crocodile avec la paire de jumelles mais en regardant du côté des gros oculaires.

Vous voyez alors le crocodile tout petit, petit, petit...

Vous le prenez avec la pince à épiler et vous le mettez dans la boite d'allumettes

_________________________________

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau