Deux valeureux amicalistes à l’honneur

Anciens 2Le chef de bataillon (H) Jean Boijout, deux fois blessé et huit fois cité, Médaillé militaire de 1954 et Officier de la Légion d’honneur de 1973, a été promu Commandeur de la Légion d’honneur.

À 18 ans il rejoint les rangs de la Résistance dans la Nièvre. Il effectue trois séjours en Indochine : de 1945 à 1947 et de 1949 à 1951 au Régiment de Marche du Tchad (RMT) et de 1953 à 1955 à la Mission  Militaire française au Laos.                En mai 1956, il participe à Mont-de-Marsan à la mise sur pied du « 8ième » RPC avec lequel il rejoint l’Algérie pour un séjour de trois ans.

         Il effectue un deuxième séjour en Algérie, cette fois ci au « 3ième » RPIMa, de 1960 à 1962.

         De 1962 à 1964, il sert à Dakar au « 7ième » RPIMa avec lequel il est engagé dans des opérations en Mauritanie.

         Après un séjour à Tahiti (1969 1971), il prend le commandement à Sissonne de la 33e compagnie de Caen.

         C’est en 1973 qu’il fait valoir ses droits à la retraite après une carrière d’une densité opérationnelle peu ordinaire.

         Le commandant Boijout a reçu la cravate de Commandeur de la Légion d’honneur des mains du général (2S) Rondot , le 21 juin 2016 à Corbigny (Nièvre)  

_____________________________________

Anciens     L’adjudant-chef Jacques Alix, une fois blessé et sept fois cité, Médaillé militaire de 1959 et Officier de la Légion d’honneur de 2009, a été promu Commandeur de la Légion d’honneur.

         Il effectue un séjour en Indochine au « 7ième »BPC de 1950 à 1952 et trois séjours en Afrique du Nord, le premier au Maroc de 1954 à 1956 et les deux autres en Algérie, l’un au « 8ième »RPC (58- 60) et l’autre au Groupement de Commandos parachutistes en 1961.

         Après 17 ans de services particulièrement bien remplis, il fait valoir ses droits à la retraite.

C’est dans les Landes où il réside qu’il a reçu des mains du général (2S) Paul Urwald (ancien chef de corps du « 6ième » RPIMa la cravate de Commandeur de la Légion d’honneur.

x

         Les membres de l’Amicale des anciens du «8» et du «7» sont heureux d’adresser leurs plus vives félicitations aux deux glorieux promus.

Commentaires (1)

1. BANOS Alexandre 11/10/2016

Félicitations et respect pour ces soldats.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau