Saint Michel 2016

Jd 3

En 1944 avant que le 2ème Régiment de Chasseurs Parachutistes du colonel BOURGOIN ne saute sur la Bretagne occupée, l’aumônier du régiment remit à chaque homme une petite médaille à l’effigie de Saint-Michel, cet archange combattant descendu du ciel pour tuer le dragon malfaisant venu des enfers. Après les durs combats au village de St Marcel les paras durent se cacher, en civil pendant un temps avant de pouvoir reprendre le combat. Leur seul signe de ralliement était alors la médaille de St Michel.

En février 1945 un aumônier proposa que St Michel devienne le Patron des parachutistes. L’idée fut reprise en 1948 par le Père JEGO, alors aumônier du 1er RCP. Lors de la célébration d’une messe à Hanoï, il termina son homélie par une vibrante acclamation qui depuis se perpétue et termine traditionnellement tous les discours des chefs parachutistes : 
« et par Saint-Michel, vivent les parachutistes ! »
L’idée s’imposa aux unités et le 29 septembre 1949, la première Saint-michel fut célébré en la cathédrale d’Hanoï devant les hommes du 3e Bataillon Colonial de Commandos Parachutistes, du 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes et du 1er Bataillon Etranger de Parachutistes. Le 29 septembre suivant, jour de la fête de l’Archange, partout où se tenaient des unités parachutistes, eut lieu « La Saint-Michel » désormais Saint Patron de tous les Parachutistes. ,

67 ans plus tard, la tradition se perpétue et les parachutistes du 8 ont célébré dignement la Saint-Michel 2016, moment privilégié où s’expriment la cohésion et l’Esprit de corps du régiment.

Un challenge sportif opposant les différentes unités a tout d’abord permis, dans un esprit de saine émulation et de cohésion, de cultiver l’endurance et la générosité dans l’effort des paras. 
Le lendemain une prise d’armes, les a rassemblés autour de leur drapeau. Une remise de décoration a récompensé les actions d’éclat et les services exemplaires de certains des leurs. 
Puis unis par un même idéal de service, les Volontaires ont retrouvé leur aumônier à l’Eglise du Roulandou afin d’honorer, au cours de la traditionnelle messe, la mémoire de leurs camarades tombés au champ d’honneur. 
Enfin, après l’annonce des résultats du challenge, remporté cette année par la 3e compagnie, un repas de corps a rassemblé tous les parachutistes présents, jeunes et anciens. 69 ans séparant le plus jeune para du plus âgés de ses illustres anciens.

Comme chaque année, le repas s’est conclu par le chant du régiment et un vibrant « par St Michel, vivent les paras ! »

Photos Cellule audiovisuelle du 8RPIMa C/C Antoine

Dpp 84Dpp 85Dpp 86Dpp 87Dpp 105Dpp 88Dpp 89

Dpp 91Dpp 90Dpp 92 Dpp 93 Dpp 94 Dpp 95 Dpp 96 Dpp 97 Dpp 98 Dpp 99 Dpp 100 Dpp 101

Dpp 102Dpp 103Dpp 104

MESSE A LA GLOIRE DE NOTRE SAINT PATRON

Dpp 113

Dpp 106Dpp 107Dpp 108Dpp 109Dpp 110Dpp 111Dpp 112REPAS DE CORPS 

Dpp 114Dpp 115Dpp 116Dpp 117Dpp 118Dpp 119Dpp 120Dpp 121Dpp 122Dpp 123Dpp 124Dpp 125Dpp 126Dpp 127Dpp 128Dpp 129Dpp 130Dpp 131Dpp 132

 

Commentaires (1)

1. BANOS Alexandre 20/09/2016

Ce fut une merveilleuse journée. J'ai pu échanger quelques mots avec Herman, instant intemporel tellement chargé d'histoire! et rencontrer tellement de "personnalités" parmi les anciens!
Un grand merci à tous.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau